Visit our IT Blog!

La métaphore de la carotte et du bâton est largement utilisée pour illustrer la récompense et la punition en tant que deux méthodes afin d’assurer la productivité. L’idée est simple: pour qu’un mulet bouge sur une ferme, il y a deux façons. Vous pouvez balancer une carotte devant lui et le faire avancer vers la carotte, et lorsqu’il a fait ce qui lui était demandé, il obtient la carotte en guise de récompense. L’alternative est de le frapper avec un bâton quand il s’arrête et en le suivant avec un bâton, il sera enclin à continuer à avancer.

Transposé à l’entreprise moderne, cela peut être expliqué à l’aide d’une équipe de vente. Faites plus de ventes et vous obtiendrez un bonus en argent comptant (la carotte), faites moins de ventes que votre quota et vous serez, en cas extrême, congédié (le bâton). Vous pouvez voir ce concept en action dans la pièce de David Mamet, Glengarry Glen Ross (popularisée par le film avec Alec Baldwin et Al Pacino). Si vous ne l’avez pas vu, je vous recommande fortement de le faire. Le paragraphe suivant peut être considéré comme un ‘’spoiler’’, donc je vous recommande de le passer si vous ne voulez rien savoir de l’histoire du film.

Dans l’histoire, une équipe de vente n’atteint pas son quota et Alec Baldwin leur rend visite pour rectifier la situation. Il offre une nouvelle Cadillac au meilleur vendeur du mois et déclare que le moins bon vendeur sera congédié. Les vendeurs deviennent rapidement vicieux et commencent à se détester. La situation dégénère au point ou ils sabotent le travail de leurs collègues qu’ils perçoivent désormais comme des compétiteurs. La ‘’récompense’’ met beaucoup de poids sur les épaules des vendeurs et cette pression leur nuit et les empêche de faire leur travail efficacement.

Cet article est inspiré par une vidéo Daniel Pink que j’ai vue sur le blogue de Hubspot. La vidéo parle du danger de la méthode de ‘’la carotte et du bâton’’. Des études ont prouvé que pour des tâches simples et mécaniques (faire la vaisselle, par exemple), cette méthode fonctionne parfaitement. Cependant, pour une tâche plus complexe, qui nécessite un minimum de créativité et de libre pensée, cette méthode diminue la productivité! Les employés travaillent beaucoup moins bien qu’ils ne le feraient sans cette récompense. Cela peut être contre-intuitif, mais le secret est de se laisser aller. Donner de la liberté à votre équipe créative sans leur mettre de la pression avec des incitatifs financiers est la meilleure chose que vous pouvez faire.

Voici la vidéo expliquant tout cela en détail et plus encore. Amusez-vous!

Nous sommes fiers de vous présenter notre toute dernière création, le nouveau site web de Promoposte!

 

Promoposte est un outil promotionnel de choix pour les entreprises locales

 

Promoposte est une entreprise estrienne en activité depuis 2007 dont la mission est d’offrir à ses clients un outil publicitaire qui leur permettra d’être vus par le plus de gens possible, notamment grâce à la distribution de masse de la brochure Promoposte. Vous avez sans doute déjà eu l’opportunité de consulter cette brochure à la maison après l’avoir reçu dans votre courrier.

Logo Promoposte

Le nouveau site web de Promoposte vous permet, entre autres, de consulter la brochure mensuelle, de télécharger des offres spéciales ainsi que de vous inscrire à une grande variété de concours organisés par les clients de l’entreprise.

N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’œil!

Site web de Promoposte

Kevin Proulx

En tant que gestionnaire, vous avez sans doute entendu parler de la nouvelle loi anti pourriel du gouvernement du Canada qui entrera en vigueur le 1er juillet, le jour de la fête du Canada. Cette année, cette journée habituellement festive vous cause peut-être des maux de tête si vous ne savez pas exactement en quoi consiste cette loi. Aujourd’hui, j’ai décidé de vous expliquer tout ce que vous devez savoir à ce sujet afin que votre entreprise soit prête à faire face aux changements qu’elle apportera.

 

Il est impératif de bien connaître la loi et de vous y préparer adéquatement

 

À qui s’applique la loi?

Avant de plonger dans ce que la loi stipule, il est important de savoir à qui elle s’applique. En fait, la loi s’applique à la grande majorité des organisations incluant les œuvres de charité et les organismes à but non lucratif. Pour savoir si votre entreprise est touchée, posez-vous les questions suivantes :

-    Est-ce que vous utilisez les courriels, les médias sociaux ou la messagerie instantanée pour envoyer des informations commerciales ou promotionnelles à propos de votre organisation pour atteindre vos clients, des clients potentiels ou d’autres publics importants pour votre entreprise?

-    Est-ce que vous installez des programmes sur les ordinateurs ou les appareils mobiles des gens?

-    Est-ce que vous effectuez ces activités au Canada ou à partir du Canada?

Si vous avez répondu oui à une ou plusieurs de ces questions, votre entreprise est visée par la nouvelle loi anti pourriel.

En quoi consiste la loi?

La loi adoptée par le gouvernement fédéral interdira les pratiques suivantes afin de protéger les Canadiens :

-    L’envoi de messages électroniques sans le consentement du destinataire. Cela inclut tout message envoyé à des adresses courriel, à des comptes de médias sociaux et tout message texte envoyés à des téléphones cellulaires.

-    Tout changement dans la transmission des données dans un message qui fait en sorte qu’un utilisateur est redirigé vers une page différente sans son consentement.

-    Toute installation d’un programme informatique sur un ordinateur sans le consentement de son propriétaire.

-    Toute utilisation d’informations fausses ou trompeuses dans la promotion de produits ou de services.

-    Toute collection d’informations personnelles obtenues en accédant à un système informatique en utilisant un procédé qui viole les lois fédérales.

-    Toute collection d’adresses courriel obtenues à l’aide de programmes informatiques sans le consentement de leur propriétaire.

De plus, il est important de comprendre que la loi entrera en vigueur en 3 phases. La 1re phase, c’est-à-dire la section 6 de la loi, concerne l’envoi de messages électroniques commerciaux. C’est d’ailleurs celle qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain.

La 2e phase de la loi anti pourriel est reliée à la section 8 du texte de loi et touche l’installation de programmes informatiques sur l’ordinateur des gens sans leur consentement. Elle entrera en vigueur le 15 janvier 2015.

Enfin, la 3e phase de la loi vise le déclenchement de poursuites contre les personnes ou les entreprises qui ne respectent pas la loi. En effet, à partir de 1er juillet 2017, les citoyens canadiens pourront poursuivre les personnes ou les organisations qu’ils jugent délinquantes face à la loi anti pourriel.

Image Spam Canada

Comment obtenir le consentement des gens auxquels vous envoyez des messages commerciaux ou promotionnels?

Selon la loi, le consentement peut être obtenu oralement ou par écrit. Par contre, c’est vous, en tant qu’entreprise, qui aurez le fardeau de la preuve de l’obtention du consentement et non vos destinataires si on vous demande de prouver le consentement d’une des personnes à qui vous envoyez de l’information électroniquement.

Toutefois, veuillez noter qu’il y aura une période de transition prévue par la loi. En effet, lorsqu’il y a déjà une relation d’affaires ou non entre une entreprise et les personnes avec lesquelles elle communique, le consentement de ces personnes sera implicite pour 3 ans à partir du 1er juillet 2014. Par contre, au cours de ces 3 années, l’envoi de messages électroniques à un individu doit absolument prendre fin lorsqu’il ou elle vous mentionne qu’elle ne veut plus les recevoir. La période de transition ou de consentement implicite avec cette personne prend fin à partir de ce moment.

Malgré ces 3 années de consentement implicite prévues à la loi, je vous encourage à être proactif dans vos démarches en lien avec cette loi et de prendre des actions le plus rapidement possible pour obtenir le consentement des gens à qui vous envoyez des messages à caractère commerciaux ou promotionnels. Envoyez-leur un courriel à l’intérieur duquel vous leur mentionnez que vous désirez obtenir leur consentement pour leur faire parvenir des offres ou des messages qui font la promotion de votre entreprise à l’avenir. Incluez un bouton ou une image où les gens pourront cliquer afin de signifier leur consentement à recevoir des messages de votre part.

Si vous envoyez des messages privés promotionnels sur vos réseaux sociaux, expliquez la situation à vos abonnés et redirigez-les vers un court formulaire ou ils pourront consentir à ce que vous leur envoyiez vos offres et vos messages commerciaux.

Si quelqu’un ne répond pas à vos tentatives d’obtenir son consentement, c’est qu’il manifeste implicitement qu’il ne veut pas recevoir vos communications. Après l’envoi d’un premier courriel, vous pouvez lui envoyer un courriel de rappel dans lequel vous mentionnez que ce sera la dernière communication que vous aurez avec lui ou elle si vous n’obtenez pas son approbation. En effet, cela ne sert à rien de submerger vos contacts de courriels, car :

-    La période de consentement implicite de 3 ans fait que vous n’êtes pas obligé d’obtenir le consentement d’une personne avec qui vous entretenez déjà une relation professionnelle ou non pour lui envoyer des messages électroniques. (Cependant, si vous continuez d’envoyer des messages électroniques à une personne à qui vous venez de demander son consentement et qu’elle ne vous a pas répondu, votre initiative tombe à plat et cela nuira à votre image.)

-    Si la personne n’a pas répondu à votre premier courriel ni à votre courriel de rappel, c’est qu’elle n’a pas d’intérêt envers les messages que votre entreprise pourrait lui envoyer.

Bref, en agissant de façon proactive et en demandant le consentement des gens à qui vous désirez envoyer des messages, vous montrerez votre bonne volonté. Je vous recommande donc d’agir ainsi en prévision des changements qu’apportera la loi.

Qui s’assurera du respect de cette loi et quelles sont les sanctions prévues?

3 agences gouvernementales travailleront conjointement pour s’assurer que la loi anti pourriel soit respectée. Il s’agit du CRTC, du Bureau de la concurrence et du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada.

De plus, la loi prévoit des amendes importantes pour les individus et les entreprises qui ont des agissements qui vont à l’encontre de la loi. En effet, les amendes peuvent s’élever jusqu’à 1 million de dollars par infraction pour les individus et jusqu’à 10 millions de dollars par infraction pour les entreprises.

Enfin, les cadres supérieurs d’une entreprise peuvent être tenus responsables des actions de leurs employés s’ils ont dirigés, autorisés ou participés à une infraction.

C’est ce qui conclut cet article sur la nouvelle loi anti pourriel du gouvernement canadien qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain. Si vous désirez consulter le texte intégral de la loi, cliquez ici. Si vous avez des questions par rapport à la loi ou que vous vous demandez quelle stratégie vous devriez mettre en œuvre par rapport à cette loi, n’hésitez pas à nous contacter.

Kevin Proulx sur Google+

  • Follow Us