COVID-19 :
NOUS SOMMES DISPONIBLES POUR VOUS AIDER

Protéger ses données, 4 astuces simples.

9 mars 2020

Sécurité informatique

Bien qu’Internet et sa connectivité offrent son lot d’avantages, cette technologie apporte également un nouveau casse-tête. La sécurité de l’information et la gestion des données sont des réalités auxquelles les particuliers et les entreprises ne peuvent échapper. Dans ce deuxième volet de quatre, nous partageons des trucs et astuces pour éviter que vos données privées soient piratées lorsque vous naviguez sur le Web.


1. Chiffrez des données

Le chiffrage de données peut paraître complexe, mais il existe des outils tel que Microsoft 365 qui permettent de faciliter le chiffrement de vos courriels et documents. Ce chiffrage apporte une authenticité et prouve la validité de ceux-ci, mais comment?

Pour simplifier le tout, chiffrer (un courriel par exemple) permet d’appliquer une protection unique au message. Pour obtenir la clef qui permettra d’ouvrir ce message, le récipiendaire doit s’authentifier, avec son courriel par exemple. Mais pourquoi mettre en place une telle procédure?

En fait, lorsque vous envoyez un courriel, celui-ci peut être intercepté en cours de route. L’intercepteur peut alors modifier à sa guise le courriel avant de conclure l’envoie au destinataire final. Avec le chiffrement en un clic de Microsoft 365, l’intercepteur ne pourra pas s’authentifier pour obtenir la clef unique et ne pourra donc pas modifier le courriel. C’est pourquoi le chiffrement permet de protéger le contenu du message et d’authentifier à la fois le destinataire et l’expéditeur du message.


2. Gérez les extensions et les apps

Une extension de navigateur est un petit module logiciel permettant de personnaliser un navigateur Web. Les navigateurs autorisent généralement une variété d'extensions, notamment des modifications de l'interface utilisateur, le blocage des publicités et la gestion des cookies. Bien que les applications et extensions web puissent paraitre sans défense, celles-ci cachent bien souvent un côté obscur.

En effet, les applications de votre téléphone tout comme les extensions de votre navigateur Web, peuvent être utilisées à des fins malveillantes. Celles-ci peuvent par exemple copier vos mots de passe ou encore publier en votre nom sur les médias sociaux et ce, sans votre consentement. Pour éviter toute problématique, penser à retirer toutes les extensions et applications que vous n’utilisez pas et validez la source et les certifications avant de télécharger ces applications.


3. Optez pour un mot de passe unique par compte

Le National Cyber Security Centre (NCSC) est d’avis qu’il est peu utile de renouveler ses mots de passe sur une base régulière et suggère plutôt d’utiliser un mot de passe rigide et unique pour chaque compte. Selon le NCSC, le public choisit souvent un mot de passe « plus faible » que l’ancien pour s’en rappeler et risque par ailleurs de le noter sur un papier ou encore, d’utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes.

En effet, utiliser un mot de passe unique par compte est un excellent moyen de contrôler les répercussions en cas de brèche de sécurité. Si un compte est compromis, les autres restent sécuritaires. Cependant, utiliser un mot de passe unique par application peut être très difficile à gérer, c’est pourquoi nous vous invitons à utiliser un logiciel de gestion de mot de passe tel que vu dans le premier article de la série : 4 conseils pour assurer votre sécurité en ligne.


4. Augmentez la rigidité des mots de passe

Nous l’oublions bien souvent, mais même en appliquant toutes les protections possibles, si votre mot de passe est trop simple, celui-ci pourra être déchiffré, compromettant la sécurité de vos appareils et données. Assurez-vous que vos mots de passe respectent les meilleures pratiques en sécurité. En particulier, assurez-vous que vos mots de passe ne sont pas basés sur un mot du dictionnaire et comprennent au moins 15 caractères, avec des lettres, des chiffres, des caractères spéciaux et des caractères invisibles. Un caractère invisible est un accent sans lettre, par exemple (^`¸).


En conclusion

Lorsque l’on regarde l’impact que peut avoir la perte de données, il ne fait aucun doute que la sécurité informatique est à prioriser. Si vous souhaitez en savoir plus sur la protection de vos données, n’hésitez pas à poursuivre votre lecture avec le troisième article de la série : Comment protéger ses informations sur Internet? Vous pouvez également contacter nos experts en sécurité informatique à : securite@kezber.com

Avantages du télétravail

10 avantages du télétravail: Assisterons-nous à un nouveau modèle d’affaires?

Difficile de croire que, depuis des mois, le monde a pris ses distances. Les jours se fondent en une masse d’applications, de vidéoconférences et de réalités virtuelles. La vie au bureau est un souvenir lointain – une pile de joggings est maintenant votre compagnon fidèle.

Sécurité numérique

Sécurité numérique comment se protéger?

Nous en sommes déjà au 4e et dernier article de cette mini-série sur la sécurité de vos données. Jusqu’à présent nous avons vu plusieurs outils et techniques pour éviter que vos données privées ne soient divulguées. Dans cet article, nous présentons quelques trucs pour éviter que vous-même ne partagiez des informations confidentielles sans le vouloir!

Comment protéger ses informations

Comment protéger ses informations sur Internet?

Vous aimeriez que votre vie privée reste privée? Nous aussi! C’est pourquoi nous avons créé quatre articles dédiés à la protection de vos informations. Dans ce troisième chapitre, vous trouverez différents moyens de déceler les intentions d’un site Web en plus de découvrir des astuces pour protéger vos informations.

© Copyright 2020, Tous droits réservés